Infos pratiques

Intervenant : Neda Lazarevic
Date : dimanche 02 janvier 2022 à 18h00
Lieu : en visio-conférence par Zoom
Tarif : 1 crédit de cours
Conditions d’annulation : minimum 24h à l’avance

Description

Le quatrième yama, Brahmacharya, signifie la modération et la retenue dans les plaisirs du corps. Traditionnellement, ce principe signifie l’ascèse. Il s’appliquait aux disciples suivant un enseignement spirituel impliquant une vie de restrictions morales et de dévotion à la méditation.
 
Même si vous n’êtes pas un ascète, la compréhension de ce principe pourrait être très intéressante pour votre avancement vers la paix intérieure.

Les pratiques ascétiques ont toujours eu une place primordiale parmi les pratiques yogiques, ainsi que dans de nombreuses autres traditions spirituelles. Ne pas se laisser séduire par les plaisirs, ne pas s’égarer par les désirs, être le maître de son corps et son mental pour les transcender et atteindre le but de sa quête spirituelle – ce sont des poursuites des yogis traditionnels.

Dans le contexte moderne il s’agit d’éviter les comportements compulsifs tels que la gourmandise, l’abus d’alcool, de drogue ou de sexualité. Ceci implique une discipline visant à ne pas fuir l’inconfort et à ne pas rechercher le plaisir de façon compulsive. Par contre, il ne s’agit pas non plus de fuir systématiquement les plaisirs de la vie. Le Yoga nous propose simplement de ne pas dissiper notre énergie vitale, mais de la conserver pour l’utiliser intelligemment et l’investir dans notre développement personnel qui mène vers le soi plus noble.

Le plaisir n’est pas un problème en soi. C’est le désir de répéter le plaisir qui peut devenir problématique. Le Yoga nous invite à profiter de tout ce que la vie a à nous offrir sans s’attacher aux expériences bien qu’agréables.